La perception de l’information, étape clef de l’apprentissage ?

La perception de l’information est la première étape dans le processus de découverte et d’interaction avec le monde qui nous entoure , puis ensuite dans le processus de compréhension et de mémorisation.

L’importance de ce phénomène se constate dès la petite enfance : pour les enfants en bas âge, l’interaction passe dans un premier temps par le toucher (je ne peux m’empêcher de toucher à tout) ou par l’irrépressible envie de tout goûter (je veux tout mettre « à la bouche »). Et qu’en est-il du nourrisson qui est rassuré par la voix ou le contact physique de ses parents qui créent ainsi un environnement apaisant (je suis dans mon cocon).

Il a été montré que chaque apprenant est sensible à des canaux ou vecteurs d’informations différents. Et pour encoder des informations, étape clef dans le processus de compréhension et de mémorisation, il faut bien sûr réussir à les percevoir.

 

 

Une expérience récente m’a permis de me confronter à ce phénomène. Alors que je cherchais le moyen de réparer le pédalier d’un tricycle en métal, un collègue en physique appliquée m’a conseillé tout naturellement d’utiliser un « circlip ». Et si comme moi, vous n’êtes pas du tout familier avec la mécanique, il vous est bien difficile de vous représenter la pièce en question …

Dans un premier temps, j’ai choisi de me référer à la définition du Larousse.

« Petite pièce annulaire fendue, en acier à ressorts, logée dans une gorge spéciale d’un arbre ou d’un alésage pour empêcher la sortie des pièces qui y sont emmanchées ». www.larousse.fr

Même lue avec application, le circlip me restait une énigme…

Est-ce plus simple avec l’image de cette pièce ? Un peu, car d’un seul coup la perception visuelle de cette pièce prenait sens.

cirlip

 

La troisième possibilité pour mieux comprendre l’usage de cette pièce fut de pouvoir la manipuler, sentir ses propriétés élastiques et in fine faire des tentatives de fixation ou « clipsage » dans la gorge d’un axe en métal.

Les 3 modes de description ou d’appropriation d’une information (le circlip ici) illustrent le caractère visuel, auditif ou kinesthésique de l’interaction que nous avons avec notre environnement.

Alors pourquoi ne pas vous tester (ou faire passer le test suivant à votre enfant) pour découvrir quel est votre (son) principal vecteur de perception ? Cet élément essentiel vous permettra de comprendre pourquoi certaines informations ne font pas sens pour vous, ou pour l’apprenant qui aura passé ce test.

 

Logo test

Les profils auditifs ont besoin de verbaliser (lire, réfléchir à voix haute) pour s’approprier l’information.

Les profils visuels ont besoin de représentations, d’image (une carte routière, un schéma, un graphique) pour s’approprier l’information.

Les profils kinesthésiques sont très manuels et ont besoin de toucher/ manipuler les objets pour en comprendre le sens.

Taggé , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *