Un escape game pédagogique en chimie, et à grande échelle !

Un escape game est, initialement, une activité de loisir qui se pratique en équipe : un jeu d’évasion dans lequel les participants, enfermés dans une salle, ont un temps limité pour en sortir en résolvant les énigmes (objets à trouver, mécanismes et cadenas à ouvrir, logique …) dans un décor adapté au thème et au scénario choisis.

Durant 6 mois, nous avons conçu et créé un jeu d’évasion pédagogique pour des étudiants en formation d’ingénieur : Par équipes quatre à cinq, des étudiants de première année ont été enfermées pour 90 minutes dans des salles de chimie afin de résoudre des énigmes généralistes et scientifiques.

En participant à « Chemical Escape », les étudiants ont eu l’occasion de vivre une expérience immersive, leur permettant de tester leurs compétences « en situation », de façon ludique et scénarisée, augmentant ainsi leur motivation et leur engagement.

 

Chemical Escape : le scénario

En décembre 2017, le professeur Bismuth partageait ses découvertes sur les réseaux sociaux. Il y a annoncé avoir synthétisé un élixir permettant, une fois consommé, de valider son cursus sans travailler : « l’élixir de science infuse ». Peu de temps après, il a lancé un appel à l’aide sous forme d’une vidéo. Sans nouvelles de lui depuis, des étudiants ont été recrutés pour tenter d’élucider cette mystérieuse disparition.

 

Bien plus qu’un jeu …

Nos intentions initiales étaient orientées vers l’application et la validation de compétences physico-chimiques en situation mais notre escape game pédagogique s’est révélé être un outil efficace pour :

  • Tester en situation ludique des habiletés et compétences physico-chimiques
  • Consolider et réactiver les acquis d’un apprentissage
  •  Mettre en activité des participants en situation de recherche (résolution de problèmes)
  • Favoriser l’intelligence collective chez les participants (travail de groupe)

 

Déroulement du jeu

 

Les équipes enfermées dans une suite de salles doivent chercher des indices matériels disséminés dans la pièce, les combiner astucieusement entre eux et résoudre les problèmes posés pour progresser dans le jeu afin de reconstituer l’emploi du temps du professeur et essayer de comprendre ce qui lui est arrivé. Logique, observation, objets à découvrir, codes à décrypter, épreuves physicochimiques théoriques et pratiques sont au programme. Les étudiants, équipés d’une tablette, auront aussi accès (via la lecture de QR codes) à une plateforme d’apprentissage en ligne « Moodle »  leur permettant de visionner des vidéos du professeur Bismuth destinées à renforcer l’ambiance du jeu, mais aussi permettant de valider leurs différents résultats et ainsi obtenir des indices supplémentaires.

 

Avis et ressenti des participants

Les participants ont grandement apprécié le caractère professionnel du jeu et le côté immersif renforcé par des temps dans une salle peu éclairée, et par les interventions posthumes vidéos du Pr Bismuth.

« J’ai plus travaillé que durant un TD »

Plusieurs participants ont d’ailleurs souhaité qu’un nouveau scénario soit mis en place pour l’année prochaine.

Le jeu a aussi été testé par des enseignants de l’université, ainsi que par un inspecteur de l’éducation nationale. Ils ont souligné la bonne adaptation du niveau des épreuves, l’aspect ludique et prenant du jeu.

 

Chemical Escape en quelques chiffres

  • 3 salles : une réserve et deux laboratoires
  • 100 m² à explorer
  • 7 caméras et une zone de surveillance
  • 70 étudiants et une 30 aine de personnels de l’établissement participant
  • 1h30 de jeu
  • Plus de 20 objets cachés
  • Plus de 20 épreuves propsées (dont moitié de chimie)
  • Une douzaine de vidéos

 

 Les auteurs

 

Paula Caterino, Ingénieure pédagogique au Centre d’innovation pédagogique

Morgan Piezel, Enseignant, Agrégé de physique-chimie

Yann Verchier Enseignant, Docteur en électrochimie

 

 

 

(plus d’informations à retrouver sur le site TICE/UTT)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *