A chaque apprenant son rythme …

Tous les apprenants, quel que soit leur niveau scolaire (élève, collégien, lycéen, étudiant), n’ont pas le même rythme d’apprentissage. Cela se voit particulièrement bien à la fin du CP car cette première année marque l’entrée dans l’enseignement « scolaire traditionnel » avec son lot de devoirs/leçons, d’évaluations ou contrôles et d’activités parfois moins ludiques qu’en école maternelle.

Et durant cette année, la préoccupation principale de beaucoup de parents est que leur enfant sache lire et écrire. Même si parfois, à la fin de cette première année, la lecture n’est pas encore fluide et l’écriture maladroite.

En fin de CP, mon fils éprouve toujours des difficultés à lire … On me dit que cela va être compliqué pour lui l’année prochaine

Lorsque l’on regarde les textes officiels, le cycle 2 qui s’étend jusqu’en CE1 permet aux  enfants de parfaire leur maîtrise du savoir lire/écrire. En pratique, au sein d’un groupe-classe, il est possible de distinguer quatre populations d’apprenants.

niveaux de lecture

L’élève « moyen » (ou plutôt la majorité des élèves) ont encore une lecture hésitante mais les phrases s’enchaînent bien et la compréhension est satisfaisante. La plupart des mots sont décryptés sans souci. Certains élèves sont, quant à eux, au dessus du lot c’est-à-dire qu’ils lisent parfaitement bien, sans hésitation et avec un haut degré de compréhension. Ces derniers sont parfois même des lecteurs autodidactes avant d’entrer en CP.

D’autres élèves butent encore sur des mots et ont du mal à donner du sens aux textes qu’ils lisent. La lecture n’est alors pas encore parfaitement maîtrisée et les enseignants soulignent le « retard » ou les difficultés rencontrée par ces apprenants. Mais est-ce vraiment un « problème » alors que le cycle 2 permet de prendre le temps  de maîtriser la lecture ?

Les élèves qui ont des problèmes de lecture et de compréhension risquent d’être en difficulté dès le début du CE1 car on démarre vite.     Une enseignante de CE1

La question centrale est finalement de savoir si tous les élèves sont capables d’apprendre à lire et écrire au cours d’une année de CP. C’est un peu comme si on exigeait d’un bébé qu’il fasse du 4 pattes à un âge donné, qu’il dise ses premiers mots à un autre et qu’il soit parfaitement propre selon une norme … (et tous les parents qui liront cet article se reconnaîtront pour avoir forcément, à un moment donné, comparé le niveau de développement de leur progéniture … Souvent pour se rassurer !).

Mais revenons à l’apprentissage de la lecture et aux autres capacités développées en CP.

Une amie me racontait sont étonnement lors d’une sortie scolaire en VTT, voyant que certains enfants de CP ne savaient pas (ou avaient grand mal à) faire du vélo. Alors que d’autres étaient de vrais champions sur deux roues. Si le VTT était un savoir-faire essentiel à acquérir en fin de CP, beaucoup auraient été en difficulté. Donc des apprenants peuvent avoir du retard en lecture, mais beaucoup d’avance du point de vue des autres capacités (motricité, équilibre , confiance en soi … dans le cadre du VTT) développée en CP. Et inversement …

Alors que faire ?

Oublions tout de suite le redoublement du CP car un enfant qui aurait des difficultés de lecture (groupe vert du schéma) se retrouverait à faire à nouveau du B-A-BA sans grande motivation car en total décalage par rapport aux autres qui eux, démarreraient l’apprentissage de la lecture.

Une autre solution consisterait à tenir compte du rythme d’apprentissage de chacun en formant des groupes non selon l’âge moyen des enfants, mais sur leur niveau d’apprentissage et de développement. Cela permettrait à ceux  qui sont forts en lecture d’aller plus loin dans la découverte des textes, alors peut-être que ces mêmes apprenants pourraient prendre plus de temps sur des notions mathématiques, sur du travail manuel, du travail en équipe ou encore sur le développement corporel.

Ou encore sur l’apprentissage du VTT …

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *